Sound Drop

OttoannA

artistes sonores

OttoannA regroupe Valérie Vivancos et Rodolphe Alexis au sein d’un duo d’interventions sonores dont les dispositifs et actions participatives se basent sur un usage critique et poétique du son. Cette pratique, puisant sa source dans les techniques d’automatisme absolu, s’applique à déjouer les codes socio-culturels et liberer l’écoute de ses contraintes informatives ou mélodiques.

Valérie Vivancos. Vit et travaille à Paris et Londres, après plus de dix ans passés à l’étranger. A notamment étudié à la Chelsea School of Art sous la tutelle de Dave Ryan, Hayley Newman, Rebecca Warren ainsi qu’au San Francisco Art Institute avec Laetitia Sonami, George Kuchar et Martin Schmitt (Matmos). Pendant un an, elle assiste le commissaire d’exposition et galeriste Alexandre Pollazzon tout en étant DJ (liliB) en résidence dans plusieurs lieux de la nuit londonienne. Sa pratique, située à la croisée de la performance et de l’expérimentation sonore conceptuelle, est illustrée par l’événement participatif urbain, Sleep In Opera (l’Opéra du Sommeil) qu’elle organise en 2002 dans un bunker du centre de Copenhague., Elle prend part à de nombreux événements artistiques en France et à l’étranger (Brésil, Grande-Bretagne, USA, Danemark, Italie, Pologne…) souvent doublés d’ateliers pédagogiques (Festival Musique Action, ENACT). Elle collabore régulièrement avec d’autres artistes visuels et sonores dont Sylvain Marquis, Alice Lewis, David Medalla, Claudia Wegener et les collectifs Ottoanna, Addenda et Foreign Investment à l’occasion de ‘lives’, d’interventions urbaines et radiophoniques (Resonnance FM, Agendas de la Biennale de Venise). Par ailleurs, suite à la co-fondation, en 1998, d’une revue d’art bilingue avec Rose-Hélène Iché, elle continue à écrire et traduire des textes théoriques sur l’art et le son dans le cadre d’éditions dirigées, entre autres, par Guy Brett, Sarane Alexandrian, Isidro Hernandez, Renaud Faroux et Bradley Quinn.

Rodolphe Alexis. Vit et travaille à Paris, après des études de philosophie, il consacre sa maîtrise d’anthropologie à L’IHEAL aux Icaros péruviens (chants accompagnants les transes chamaniques sous ayahuasca). Dans les années 90, il joue, tourne et enregistre avec plusieurs groupes influencés par The Résidents, la scène punk-noise new-yorkaise et le sampling hip-hop, dont le groupe 4HQ pour lequel il dirige momentanément le label. Parallèlement, il développe une pratique artistique axée sur le rapport sémantique du son à l’image et participe à de nombreuses expositions et événements en France et à l’étranger (Espagne, UK, USA, Allemagne) où ses installations photo et vidéo sont assemblées autour de pièces sonores alliant cut-up, clicks’n cuts et field recording. Aujourd’hui illustrateur sonore pour l’industrie du luxe (Cartier, Piaget, Dunhill...) Il est chargé de la direction artistique de l’agence Upsound.net. De concert avec ses interventions au sein du groupe de performances sonores OttoannA. Il réalise les partitions audio de vidéos d’artistes et défilés de jeunes créateurs. Tour à tour, graphiste, web-designer et photographe, c’est sous le pseudonyme “Corner Haïku” qu’il pratique une approche personnelle du V.Jaying et de l’improvisation visuelle pour différents DJ’s et le Collectif ‘Project 101’, avec sa propre interface lo-fi et aveugle…

Crédits - Logiciels pour podcast